Au commencement fut une cabine…

A l’origine de la Machine à tirer le portrait était une cabine « photo instantanée » conçue et installée dans le hall du centre culturel de la Ville Robert (Pordic, 22) dont la programmation s’articulait tout au long de la saison 2013/14 autour du voyage. Chaque soir de spectacles, en préambule et après la représentation, le public pouvait s’installer et réaliser une planche photo format identité pour agrémenter leur « passeport » de spectateur.

cabine

Malgré quelques bugs techniques qui furent autant de bonnes leçons pour la suite, de la réussite de cette animation naquit l’envie de créer un engin itinérant qui pourrait se déplacer et se garer sur les sites de manifestations culturelles et festives, des lieux où le public se déplace en famille ou entre amis pour le plaisir des yeux et des oreilles.

planche_01planche02planche01planche02

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+